Ciné-Zoom

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

LES INNOCENTES

( 13 Votes )

LES INNOCENTESZooms Coup de Foudre

Sortie : le 10 Février 2016

VU - 4 Zooms

Film français

Réalisé par Anne Fontaine
Avec Lou de Laâge…
Drame historique - 1h55 -

Rencontre Ciné Zooms pour une Interview avec la réalisatrice au Cinéma Renoir à Aix en Provence.

Votez en cliquant sur une étoile : de je n'aime pas... à j'aime à la folie

LES INNOCENTES

 

Titre original : Les innocentes

Distributeur : Mars Distribution


Musique originale de Grégoire Hetzel

LES INNOCENTES
 
Site officiel : http://www.marsfilms.com

Avec aussi : Agata Buzek, Agata Kulesza, Vincent Macaigne, Joanna Kulig, Anna Próchniak, Dorota Kuduk, Eliza Rycembel, Katarzyna Dabrowska, Helena Sujecka, Klara Bielawka, Malgorzata Paprocka…




LES INNOCENTES
 
L'histoire : Pologne, décembre 1945.
Mathilde Beaulieu, une jeune interne de la Croix-Rouge chargée de soigner les rescapés français avant leur rapatriement, est appelée au secours par une religieuse polonaise. D’abord réticente, Mathilde accepte de la suivre dans son couvent où trente Bénédictines vivent coupées du monde. Elle découvre que plusieurs d’entre elles, tombées enceintes dans des circonstances dramatiques, sont sur le point d’accoucher. Peu à peu, se nouent entre Mathilde, athée et rationaliste, et les religieuses, attachées aux règles de leur vocation, des relations complexes que le danger va aiguiser... C’est pourtant ensemble qu’elles retrouveront le chemin de la vie...
 

LES INNOCENTESNotre avis : Une rencontre avec l'histoire, basée sur des faits réels, qui se déroulent dans la Pologne hivernale de la fin 1945, et une rencontre magnifique entre femmes de convictions opposées : une infirmière de la Croix-Rouge française athée, matérialiste et fille de communistes et des religieuses bénédictines tombées enceintes suite à une série de viols perpétrés d'abord par les nazis, puis par les russes. Une histoire de solidarité bouleversante et optimiste à la fois, malgré la noirceur du sujet dramatique. L'espoir pointe, sur fond de convictions religieuses qui pose le problème aussi de la maternité vécue par ces femmes portant le voile, qui remet également en cause leurs convictions propres. Une atmosphère pesante, avec une reconstitution chaude et froide à la fois, remplie d'optimisme et de luminosité. Les comédiennes polonaises sont fabuleuses et Lou de Laâge réussit une belle performance face à elles. Nous sommes pris entièrement par cette histoire, qui nous passionne et qui emporte du début à la fin. Une réalisation sobre et touchante, par une réalisatrice qui même changeant de genre, fait que nous apprécions de plus en plus son travail. Gérard Chargé - 4 Zooms -

Rencontre Ciné Zooms pour une Interview avec la réalisatrice au Cinéma Renoir à Aix en Provence.
 
Anne Fontaine : "La maternité et le questionnement sur la foi étaient des thèmes que j’avais envie d’explorer. Je voulais aller au plus près de ce qui se passe à l’intérieur de ces êtres, raconter l’indicible. La spiritualité devait être au cœur du film, face à la maternité et face au monde extérieur qui découvre cela par l'intermédiaire de cette infirmière joué par Lou. Nous pouvons penser que l’histoire de ces religieuses est singulière. je crois que ce film nous renvoie à l’actualité. Dans toutes les guerres, les femmes payent un lourd tribut en étant réduites à être des esclaves sexuels, en étant violées, mutilées ou martyrisées. En Syrie, en Irak, en République Démocratique du Congo, en Afghanistan, au Pakistan… des femmes sont encore violées par des hommes qui oublient leur propre humanité. Des sœurs bénédictines ont souligné que le film était un cri des femmes pour aujourd'hui aussi : « Avant d’être religieuses, nous sommes des femmes » Le film a été visionné au Vatican, le viol des religieuses dans le monde est une préoccupation pour l’Église. Je suis contente que le Festival du Film de Sundance de Robert Redford ait sélectionné mon film : c'est rare qu'ils prennent un film français dans leur programmation et leur compétition."
 
Propos recueillis par Gérard Chargé. 
 
Photos Anne Fontaine : Robert Poulain. 
 

Recherche Google

Publicité