Ciné-Zoom

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Les Films à la Télé PERDUS ENTRE DEUX RIVES : LES CHIBANIS OUBLIES

PERDUS ENTRE DEUX RIVES : LES CHIBANIS OUBLIES

( 5 Votes )

Documentaire - 53'

VU - 3 Zooms 

Ecrit et réalisé par Rachid Oujdi

France 3 : Samedi 5 juillet à 0h30 et Mercredi 9 juillet à 2h20

En replay sur FranceTV Pluzz : http://pluzz.francetv.fr/videos/perdus_entre_deux_rives_,104918051.html 

Voir la Bande Annonce dans notre page 

Production : Comic Strip Production

Participation : France 3 / Thierry Aflalou

Musiques originales de Mouss et Hakim "Origines controlées", du groupe Zebda 

Voir le Bande Annonce : https://www.youtube.com/watch?v=JS8Gg3eqs64 

 

L'histoire : Ils s'appellent Abdallah, Ahmou, Mohamed, Ramdane, Salah, Sebti, Tahar. Ils sont venus d'Algérie entre 1951 et 1971, seuls, pour travailler en France, et prévoyaient, un jour, de repartir au pays. Les années se sont écoulées, ils sont maintenant retraités et ils sont toujours là.

Pendant toutes ces décennies, ils ont vécu un pied ici, un pied là-bas. Ils ont eu une vie de va-et-vient. Certains n'ont été que des "pères-mandats", d'autres regrettent de ne pas avoir vu grandir leurs enfants. Ces hommes n'ont pas demandé de regroupement familial, pour différentes raisons, notamment parce que, initialement, ils ne comptaient pas rester ici.
 
Après toutes ces années passées en France, le retour fantasmé est devenu un "impossible rêve" pour deux raisons principales : l'une administrative quand ils perçoivent une maigre retraite, l'autre symbolique parce qu'ils ont vécu plus longtemps ici que là-bas. L'attachement au pays d'accueil est devenu plus fort que celui de la terre natale, même si elle reste, parfois, idéalisée.

 

Notre avis : Un film touchant, pour une page de l'histoire qu'il faut absolument laisser ouverte et ne pas refermer ! Des sacrifices et des conditions de vie qui ont encore été oubliées par la France. "C'est pas la vie...", comme le dit un des intervenants : ils sont séparé de leurs familles et de leur pays à vie, pour des raisons sociales. Un film nécessaire, contre l'oubli. Quand sur cette terre considérera t-on l'humain ? Heureusement que de tels témoignages pourront perdurer, pour que nos nouvelles générations prennent conscience, que c'est toujours sur les plus démunis que l'on s'acharne, pour qu'ils restent dans l'ombre... Merci d'avoir allumé la lumière, pour rappeler cette page d'histoire et pour la faire connaitre à ceux qui ne la connaissaient pas. Un film nécessaire, sans langue de bois, qui montre tout simplement ces hommes seuls et isolés malgré eux, pour finir une vie loin des leurs. Il y a vraiment des choses à revoir dans notre pays : terre d'accueil soit disant. Ils sont venus y travailler, recrutés par obligation pour la France ! A ne pas manquer, car ceci explique cela ! Gérard Chargé - 3 Zooms -

 

Recherche Google

Publicité