Ciné-Zoom

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

MON MEILLEUR AMI

( 12 Votes )

Zoom Comédie

Sortie : le 20 Décembre 2006

VU - 3 Zooms

Film français

Réalisé par Patrice Leconte

Avec Daniel Auteuil...

Comédie dramatique - 1h34 -

RENCONTRE Ciné Zooms Photos et Interviews, avec Patrice Leconte et Danny Boon au Festival de Sarlat 2006.

Votez en cliquant sur une étoile : de je n'aime pas... à j'aime à la folie 

 

GRAND PRIX SPECIAL EX-AEQUO DU CONSEIL GENERAL AU 15ème FESTIVAL DU FILM DE SARLAT 2006

FILM DE CLOTURE DU 6ème FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE MARRAKECH

Distributeur : Wild Bunch Distribution

Musique de Xavier Dermeliac

Avec Daniel Auteuil, Dany Boon, Julie Gayet, Henri Garcin, Pierre Aussedat, Jacques Spiesser, Julie Durand...

Site officiel : http://www.monmeilleurami-lefilm.com

L'histoire : Un marchand d'Art croit avoir beaucoup d'amis, mais en réalité il n'en a pas de véritables. Avec son associée, il fait le pari que dans huit jours il lui présentera son "meilleur ami". C'est alors qu'il rencontre un chauffeur de taxi, dont il ne va pas tarder à faire son partenaire de jeu...
 
Notre avis : Une comédie, qui renvoie à soi d'une façon ou d'une autre, car on se sent concerné par ce que vivent les personnages et l'on finira aussi par se poser la question : est-ce que l'on a un meilleur ami ? Mais c'est quoi l'amitié aujourd'hui, où les valeurs sont le plus souvent guidées par l'argent ? Et le film le montre bien. Tellement bien, que l'on peut s'attendre à une autre fin, si l'on est pessimiste sur les rapports humains. Chacun peut changer la fin ou le début d'une relation, selon notre ressenti. Le duo Auteuil / Boon fonctionne bien et ils nous livrent des personnages attachants, qu'on les aime ou pas. Julie Gayet est très bien en confidente et les rôles secondaires sont fort bien choisis. Ce n'est pas le meilleur Leconte, mais on jubile et on se délecte souvent des dialogues qui fusent. Gérard Chargé - 3 Zooms -
 
 
RENCONTRE Ciné Zooms Photos et Interviews, avec Patrice Leconte et Danny Boon au Festival de Sarlat 2006. 
 
Danny Boon "Mon personnage n'est pas naïf, il est seul. C'est l'histoire de deux solitudes différentes et un personnage ne fonctionne jamais seul." Patrice Leconte "Je ne pense jamais à écrire et faire un film, qui ne soit pas quelque chose qui me questionne. Ce film, ne fait pas exception, c'est une question que l'on se pose tous, mais on n'est pas obligé d'avoir un meilleur ami. J'avais un meilleur ami, maintenant c'est mon meilleur beau-frère !"
 
Patrice Leconte "Le film fonctionne sur une idée plus vaste de l'amitié et sur le rapport avec les autres, afin d'avoir les bras tendus et ouverts. C'est un film de sensations. On n'a pas tout sous contrôle, ça nous échappe. Je suis pour faire des fins heureuses, et être positif quoi qu'il arrive." "J'ai été très touché par le fait que Daniel accepte de jouer un personnage si peu recommandable. J'avais l'impression que l'on se mettait à nu. C'est très dur de définir : avoir un meilleur ami. Les amitiés féminines : les femmes, elles sont plus copines que les hommes."
 
Danny Boon "Avec Daniel, on s'est vu le 1er jour du tournage, sur le film de Patrice Leconte : ce fut une amitié naissante il me semble, je ne sais pas encore si ce sera mon meilleur ami... (rires). Sur {La Doublure} de Francis Weber, on ne s'était même pas rencontrés. Daniel est exceptionnel, il n'est pas blasé (avec la carrière qu'il a derrière-lui) comme certains qui font ce métier avec lassitude. Il est très généreux et il partage, c'est quelque chose qui n'est pas fréquent. Il était quand même un peu inquiet face à moi au début, il croyait que j'allais faire un show. On se pose des questions sur soi après avoir vu le film, à l'arrivée il est plus profond que l'on croyait au départ. C'est une question très complexe qui est posée. J'aime ce que véhicule le film, ça me touche. En amitié, on devient méfiant. Il est vrai, que le fait d'être plus connu fausse les rapports d'amitiés. L'univers du showbiss est identique à tout autre, ce sont les médias qui montent cela. Avant, on été plus respectueux envers les acteurs, c'est l'anti-thése du métier que l'on fait, qui est basé sur le don de soi et les sentiments. C'est le problème de la télé-réalité. Je fais des procès à chaque fois que je me suis lésé. Notre monde n'est pas superficiel, il est difficile et plein de remises en question."
 
"Réconcilions nous avec l'humain, en parlant de choses graves, le monde est déshumanisé et ce film est profondément humain, il raconte cela. Sous la direction de Patrice, j'ai vu des choses de moi, très personnelles, il a chopé des choses."
 
Photos et propos recueillis par Gérard Chargé. 
 

Recherche Google

Publicité