Ciné-Zoom

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

NADINE LABAKI

Index de l'article
NADINE LABAKI
Sa filmographie
Toutes les pages

NADINE LABAKIActrice, réalisatrice et scénariste libanaise

Née le 18 février 1974 à Beyrouth, Nadine Labaki passe son baccalauréat à Beyrouth en 1993. Diplômée en études audiovisuelles à l’université Saint-Joseph de Beyrouth (IESAV), elle réalise son film d’école, "11 rue Pasteur", en 1997, qui obtient Le Prix du meilleur court métrage à la Biennale du cinéma arabe à l’Institut du monde arabe en 1998.
NADINE LABAKI

 

 

 
Elle participe au concours télévisé "Studio el Fan" au début des années 1990 dans la catégorie réalisation. Elle commence alors comme productrice de publicités.

Elle tourne ensuite de nombreux clips musicaux pour de célèbres chanteuses du Moyen-Orient comme Nancy Ajram ou Carole Samaha, pour lesquels elle obtient des prix en 2002 et 2003.
Nadine Labaki
Elle rejoint la Résidence du Festival de film de Cannes pour l’écriture et le développement de longs-métrages en 2004. En 2005, elle tourne dans  le film "Bosta l'autobus". de Philippe Aractingi

En août 2007, elle sort son premier film en tant que réalisatrice, "Caramel", présenté à la sélection de la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes la même année. Il est projeté dans plus de 65 pays à travers le monde et est devenu le plus grand succès international du cinéma libanais.

Elle a été faite chevalier des Arts et des Lettres par la France en juillet 2008. Elle se marie avec Khaled Mouzanar, qui a composé la musique pour "Caramel". elle tient le rôle principal dans "Balle perdue", de son compatriote Georges Hachem. Elle remporte pour sa performance le Valois de la meilleure actrice au Festival du film français d’Angoulême.

En 2011, Elle tourne "Et maintenant, on va où ?" évoquant avec humour les tensions religieuses régnant au Liban. Le film est présenté à Cannes et a été choisi pour représenter le Liban aux Oscars 2012 et remporte le prix du public au Festival international du film de Toronto en 2011Nadine Labaki

En 2013, c'est à l'affiche du film "Rock the Casbah" de Laïla Marrakchi qu'elle revient. L'année suivante, elle fait face à Vincent Lindon et Gilles Lellouche dans le film "Mea Culpa" de Fred Cavayé. En janvier 2015, on la retrouve dans le dernier film de Xavier Beauvois, "La Rançon de la gloire", en compagnie d’un casting prestigieux composé de Benoît Poelvoorde, Roschdy Zem et Chiara Mastroianni.

Elle est de retour à Cannes pour participer au  jury "un certain regard" présidé par Isabella Rossellini aux coté de la réalisatrice Haifaa Al-Mansour, de l'acteur Tahar Rahim et le cinéaste Panos H. Koutras.
 
 Nadine Labaki
 En 2016, elle est candidate sur la liste Beyrouth Madinati pour l'élection municipale à Beyrouth. En 2018, elle revient à la réalisation avec "Capharnaüm", le film suit le destin du jeune Zain, 12 ans, en guerre contre ses parents. Elle de retour à Cannes en compétition officielle, elle bouleverse la croisette et obtient le prix du jury. Le film est également nommé aux Golden Globes et à l’Oscar du meilleur film étranger.

En mars 2019, elle est de retour sur la croisette pour la présidence du jury Un certain regard du 72ème festival de Cannes.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Nadine Labaki
 
 
 
 
 
 
 
 Nadine Labaki
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Nadine Labaki, Khaled Mouzanar
 
 

 

 

 

 Nadine Labaki

 

 

 Khaled Mouzanar, Zain Alrafeea, Nadine Labaki

 

 

 

 

 



Photos: Thierry Vaslot (CZ / A.C.R.)





 

Recherche Google

Publicité