Ciné-Zoom

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

BENICIO DEL TORO

Index de l'article
BENICIO DEL TORO
Sa filmographie
Toutes les pages

benicio del toroComédien américain

Né le 19 février 1967 à Porto Rico, Benicio del Toro est le second fils d'un couple d'avocats, il grandit à Santurce, un quartier de San Juan de Porto Rico. Suite au décès de sa mère alors qu'il est âgé de 9 ans, la famille déménage à Mercersburg dans la campagne de Pennsylvanie. A l'âge de 13 ans, Benicio est inscrit dans une pension préparant aux meilleures écoles. Son père veut faire de lui un avocat.
BENICIO DEL TORO
 
Après le lycée, il quitte le domicile familial pour la Californie, où il suit les cours à la University of California à San Diego, où il étudie le commerce. Il suit les conseils de son père et part étudier à l'université de Californie à San Diego, mais il abandonne rapidement pour entrer à la célèbre Square Acting School de New York.

Fasciné par le cinéma depuis son enfance, il tient quelques petits rôles dans des spectacles scolaires, et décide de se lancer dans une carrière de comédien. Repéré dans l'une de ces productions, on lui propose de participer à un festival, au Lafayette Theater, à New York, où il s'installe pour suivre des cours d'acteur sitôt le festival terminé. Dôté d'une bourse d'études, il intègre ensuite le Stella Adler Conservatory, avant de quitter la Big Apple et de prendre la direction de la Californie, où il suit une nouvelle formation de comédien à Los Angeles.
BENICIO DEL TORO
Ses diverses rencontres lui permettent de débuter sur le petit écran en 1984, dans des séries comme "Deux flics à Miami", ou en 1987 dans "Ohara". Ses premiers pas au cinéma se font l'année suivante, dans le film de Randal Kleiser "Big Top Pee-Wee".

A 21 ans, il devient le plus jeune adversaire de James Bond interprété par Timothy Dalton dans "Permis de tuer" . Il poursuit avec la première réalisation de Sean Penn "Indian Runner" qui fera de nouveau appel à lui, dix ans plus tard, pour "The Pledge". Puis dans le "Christophe Colomb" de John Glen, inédit en salles.

On le retrouve en 1993 dans "Etat second" de Peter Weir et dans le corrosif "Swimming with sharks" de George Huang. En 1995il se révèle au public dans "Usual Suspects" de Bryan Singer où il donne la réplique à Kevin Spacey. Le film sélectionné au festival de Cannes  lui offre sa première montée des marches en 1995. Il reçoit Independent Spirit Award du Meilleur second rôle. Le succès planétaire de cette petite production marque un tournant dans sa carrière, en lui offrant la reconnaissance au sein de la profession et lui permettant de choisir ses projets artistiques
BENICIO DEL TORO
Hormis une participation en 1997 au "Fan" de Tony Scott, il reste fidèle au cinéma indépendant en s'illustrant dans "Basquiat" de Julian Schnabel et "Nos funérailles" d'Abel Ferrara. On le retrouve ainsi à contre-emploi dans le très décalé "Las Vegas Parano" de Terry Gilliam au côté de Johnny Depp, où il joue le Dr. Gonzo. Un rôle pour lequel il va jusqu'à prendre une vingtaine de kilos. Il compte également dans sa filmographie "Excess baggage" de Marco Brambilla, toujours inédit en France.
Benicio Del Toro
En 2000, il est à l'affiche de "Snatch – Tu braques ou tu raques" de Guy Ritchie en gangster dessoudé Franky Four Fingers. Il poursuit en kidnappeur dépassé par les événements dans  "Way of the gun".

La consécration arrive en 2001 avec "Traffic" de Steven Soderbergh où sa prestation de policier mexicain désabusé lui vaut l'Oscar et le Golden Globe du Meilleur second rôle masculin, l'Ours d'argent du Meilleur acteur au Festival de Berlin et une multitude d'autres récompenses. En 2003 il est le soldat converti en tueur de "Traqué"

Très convoité à Hollywood, il fait le choix de ne tourner qu'avec parcimonie, portant son dévolu sur des projets originaux et risqués comme "Sin City" de Robert Rodriguez en 2005 et des personnages de marginaux dans "21 grammes" de Alejandro González Iñárritu et "Nos souvenirs brûlés" de Susanne Bier aux côtés d'Halle Berry.

En 2008, il interprète  le rôle du "Che", personnage du film éponyme de Steven Soderbergh. Pour la seconde fois aux côtés du réalisateur, il obtient le prix d'interprétation masculine lors du Festival de Cannes.En 2010, il interprète "Wolfman" de Joe Johnston, puis tourne pour les frères Farrelly dans "The three stooges" avant de rejoindre Martin Scorsese pour "Silence" et Sofia Coppola pour "Somewhere". Il est membre du jury des longs-métrages du 63ème festival international du film de Cannes présidé par Tim Burton.BENICIO DEL TORO

En 2011, il devient père de Delilah, née le 21 août, dont la mère est Kimberly Stewart, la fille de Rod Stewart, avec qui il a eu une brève liaison. La même année, il se voit accorder la nationalité espagnole par le gouvernement de ce pays en raison de sa contribution dans le domaine artistique et de ses origines espagnoles.
BENICIO DEL TORO
En 2013, il tient le rôle principal dans le film français "Jimmy P. (Psychothérapie d'un Indien des plaines)". Il interprète l'année suivante le personnage du Collectionneur dans le film de super-héros "Les Gardiens de la Galaxie" avant de jouer le rôle de Pablo Escobar dans "Paradise Lost".

En 2015, il participe à nouveau à un film sur les cartels de drogue "Sicario" de Denis Villeneuve, il est un ancien procureur qui, suite à l'assassinat de sa famille, devient un tueur dans le but de traquer les trafiquants...

Il poursuit avec les blockbusters "Star Wars: Episode VIII - Les derniers Jedi" de Rian Johnson et "Avengers Infinity War" d'Anthony et Joe Russo. Il reprend son rôle de "Sicario" dans la suite  "Sicario: La Guerre des cartels".

En 2018, il préside le jury Un certain regard lors du 71ème Festival International du Film de Cannes. Il succède à trois femmes ayant présidés ce jury consécutivement: Isabella Rossellini, Marthe Keller et Uma Thurman.


 

 

 

 

 

 

 Benicio Del Toro

 

Photos: Copyright Thierry Vaslot (A.C.R.)

 

 

 

 

 

 

 

 



 

Recherche Google

Publicité