Ciné-Zoom

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Tous les Films Zoom Européen THE GHOST-WRITER - Photos et Interviews
THE GHOST-WRITER

THE GHOST-WRITER - Photos et Interviews

( 25 Votes )
Index de l'article
THE GHOST-WRITER
Photos et Interviews
Toutes les pages

Rencontre Ciné-Zoom Photos et Interviews avec Pierce Brosnan, Ewan McGregor et Robert Harris à Paris.

Pierce Brosnan "Il est vrai que dans mon personnage, on peut y voir le Premier Ministre britannique, mais, je n'ai pas joué Tony Blair, cependant, je joue Tony Blair, car je l'ai regardé sous chaque angle, pour m'inspirer et j'ai regardé son jeu d'acteur. Les politiques sont doués pour ça. J'étais excité et enchanté de travailler avec Roman, j'ai revu quelques uns de ses films pour le coup : "Répulsion" notamment. J'ai rencontré un homme passionné, il est partout à la fois,. Il vous tient en alerte, en vous invitant à donner le meilleur de vous. Il y a une alchimie chez lui, c'est un Maître, on a intérêt à être au top pour faire vivre ses personnages."

"Je crois que le geste le plus politique que j'ai fait, c'est en demandant la naturalisation américaine. Je voulais que ma voix soit entendue, par rapport à l'absurdité du gouvernement Bush. En tant que citoyen, nous sommes sans pouvoir, il est difficile de croire et d'avoir un espoir dans ces Maîtres du Monde !"

 

 

Robert Harris (écrivain de "L'homme de l'ombre" dont le film est inspiré et co-scénariste du film avec Roman Polanski)

"En 2007, Roman avait acheté les droits d'un de mes autres livres "Pompéï" : le film ne s'est pas fait et je lui ai envoyé "L'homme de l'ombre", il a dit pourquoi pas ? Il est un peu question de politique dans cette histoire, ceci afin de dire, que toute politique exige des compromis. Vue de l'extérieur, on y voit de l'hypocrisie, la différence est énorme entre ce que les hommes politiques disent et la réalité des faits. Le personnage du Premier Ministre du film montre cela. S'ils utilisent des "nègres" pour écrire, c'est que ceux-ci ont l'autorisation de poser des questions et de ne pas relater tout ce qu'il sait et apprend." 

"Je n'ai jamais été "le nègre" de quelqu'un. Ce qui me fascine chez ce personnage, c'est qu'il a en lui, toutes les raisons pour qu'une histoire tourne autour de lui. J'ai des amis qui le sont, ils sont dans des situations difficiles. Un homme politique ne se pose pas les questions, "le nègre" est celui qui donne de la constance à celui-ci et les hommes de pouvoir, n'ont pas la mémoire des réactions. Et les femmes sont essentielles dans la vie des hommes politiques."

Ewan McGregor "Quand on reçoit un scénario de la part de Roman Polanski, c'est un privilège, il n' y a pas de raison de dire non. Ce n'est pas un accident, s'il est un réalisateur légendaire, il a une maîtrise totale de son Art. Il sait où il va, et sait ce qu'il veut, c'est un maestro, il a le soucis du détail pour être dans la vérité, même au niveau intérieur des personnages, il co-écrit toujours ses films."

"La politique et les politiciens ne m'intéresse pas et je n'ai pas de respect pour eux. Certains ont des croyances, mais je n'ai jamais vu un homme qui représente cet idéal : j'ai été dégoûté par ces hommes dans ma jeunesse. Cela m'intéresse juste de savoir comment ils sont, pour les reproduire à l'écran." 

"J'ai l'expérience d'avoir travaillé avec deux "nègres", qui faisaient des vidéos pour moi et cela donnait une autre vision, donc deux autres points de vue, de ce que j'avais à faire."

Propos recueillis par Gérard Chargé.

Photos : Gérard Chargé (ACR) 



 

Recherche Google

Publicité